• Définition du fait historique et de son interprétation
  • Réflexion sur le temps et la relativité en histoire
  • Les "grands hommes" et les rapports entre individu et société
  • Fonctions et pratique de l'histoire
  • Apparition et évolution des doctrines politiques : démocratie libérale, communisme, fascisme, absolutisme, césarisme, planisme, nationalisme, sionisme, catholicisme politique, islamisme politique, etc.
  • Composantes et mise en œuvre de ces doctrines politiques
  • Conditions de l'émergence et structures des régimes et formes d'Etat qui y correspondent

Travail écrit et oral de lecture critique dans le texte lui-même de grands auteurs.
Interrogation de la diversité des approches politiques à l'intérieur d'un même courant de pensée.

  • Histoire socio-économique et politique de l'Europe
  • Apparition et évolution des idées politiques libérales et socialistes (utopique, marxiste, réformiste, communiste)
  • Composantes de ces idées politiques
  • Conséquences historiques pratiques de ces idées
  • Définition d'un travail de recherche en sciences politiques
  • Méthodologie de la construction de ce travail de recherche
  • Mise en contexte et interrogation critique de la diversité des approches politiques d'une même question
  • Analyse critique d’un travail de recherche
  • Les différents types de partis politiques et leur idéologie
  • La formation et l'évolution des partis politiques (avec une attention spéciale aux partis belges)
  • Les rapports entre idées et partis politiques (mise en œuvre, transformations, déformations)
  • Etude (individuelle ou en groupe) d'un parti politique : histoire, doctrine, structure, programme, influence, etc.

Selon les idéaux des sciences modernes, les faits que la recherche fondamentale produit seraient neutres et apolitiques. Suivant cette logique, des questions éthiques et politiques ne se posent que par rapport à l’application des savoirs issues de la recherche dans des contextes sociaux concrets. Dans un premier volet le cours problématise – introduisant ainsi les étudiants à certains notions développés par les Science-Studies –  la distinction même entre recherche fondamentale et recherche appliquée qui est constitutive pour une conception neutre des sciences. À travers une série de cas historiques et contemporains – de la question du nucléaire aux recherche pharmacologiques, du climat scepticisme à la recherche sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) – , le cours poursuit dans un deuxième volet le but de sensibiliser les étudiantes à la multiplicités des modalités d’intrication entre des intérêts politiques et économiques et la recherche dite fondamentale. Dans un troisième volet le cours pose la question si une « autre science est possible » et introduit les étudiants à une série de réflexions contemporains qui tentent à répondre à cette question (Naomi Oreskes, Isabelle Stengers etc.).

  • La sociologie, les sciences politiques et la sociologie politique
  • Les grands courants théoriques de la sociologie
  • La formation de la sociologie politique
  • L'objet de la sociologie politique
  • Le systémisme
  • Les biais subjectifs de la sociologie politique